5 découvertes pour booster votre santé

Fév 1, 2024 | Bien-être | 0 commentaires

Je suis un amoureux et passionné de l’humain.

Je passe beaucoup de temps à mieux me connaître et mieux comprendre les autres. Notamment au niveau de notre santé, notre mental et notre bien-être général.

Cette courte édition a pour but de vous faire du bien en prenant soin de votre corps et de votre esprit.

Voici 5 découvertes et prises de conscience en lien avec notre bien-être que l’on va explorer ensemble dans les prochaines lignes :

  1. Le combat mental de toute une vie
  2. Le réflexe nocif des médicaments
  3. Les secrets simples de longévité
  4. L’importance du repos et du ralentissement
  5. Le pouvoir intérieur

“La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin.”

Hippocrate

1 – Le combat mental de toute une vie

On la connaît tous cette petite voix. Celle qui vient semer le doute dans nos têtes. Celle qui nous prend beaucoup d’énergie et qui remet en question des projets, des décisions et notre propre confiance en soi.

Parfois, on ne sait même pas pourquoi elle nous rend visite. On sait juste qu’elle fait mal.

Vous composez certainement avec depuis des années. Et je pense bien qu’elle sera toujours là.

Je commence avec ça en premier car j’ai mené un combat difficile cette semaine. Je n’ai aucune honte à vous le dire. Je suis fier de vous partager ces mots en toute vulnérabilité.

La petite voix est venue me chercher lundi matin alors que je n’avais rien demandé. Elle ne m’a lâché que vendredi. Ou devrais-je dire : je ne l’ai laissé partir que vendredi.

Elle est venue tout remettre en question : qui je suis, ce que je fais, ce que je crée. Elle m’a fait douter sur mon business, ma création de contenu, mon authenticité et ma propre identité.

C’était lourd. C’était dur. Et j’ai malheureusement perdu ma sérénité habituelle.

J’ai accepté le combat avec beaucoup d’humilité me rappelant à moi-même que le chemin de l’éveil était encore long et que c’était juste humain de perdre le fil par moment.

Je me suis demandé si c’était la Résistance qui m’empêchait d’avancer dans mes projets (je vous ai parlé longuement de la Résistance dans cet article) ou simplement de la fatigue cumulée depuis le 1er janvier.

C’est quand je me suis rappelé les biographies de grands entrepreneurs et artistes que j’ai eu envie de vous partager cette réalité : le combat contre cette petite voix est un combat à vie.

Même les plus grands de notre histoire ont eu peur. Ils ont douté même après avoir connu leurs plus grands succès mondiaux.

Car, en réalité, la question n’est pas de savoir si cette petite voix disparaîtra un jour. Elle ne disparaîtra pas.

La vraie question est comment composer avec au mieux et calmer ses ardeurs pour avancer sereinement dans nos vies.

Je vous livre mes 3 meilleurs conseils pour gagner ce combat mental :

1. La grande voix existe tout autant que la petite et il faut absolument s’appuyer dessus

On parle tellement de cette petite voix, des peurs, du syndrome de l’imposteur qu’on oublie qu’il y a une grande voix plus puissante que tout.

Je n’ai pas honte de vous dire que j’ai galéré cette semaine mentalement. Et je suis très fier aussi de vous dire que je suis resté quand même debout.

Malgré tout le doute qui dansait dans ma tête, j’ai créé du contenu tous les jours pour donner de la valeur aux gens qui me suivent. J’ai soutenu mes clients dans leur business. Et apparemment, j’ai même écrit cette newsletter 😃

Ce n’était clairement pas ma meilleure semaine en termes de créativité et de productivité.

Mais j’ai fait appel à cette grande voix qui me disait : “OK tu vois flou, c’est dur, tu remets tout en question mais n’oublie pas d’où tu viens et tout le chemin déjà parcouru. Lâche pas… ça va passer”

Cette grande voix est bien là en vous. Il faut juste lui donner le microphone.

2. Ecrire encore et encore

Très simple : une feuille ou un cahier. Et laissez vos pensées et vos émotions sur papier.

Mon journal a subi cette semaine. Mais ça m’a aidé à clarifier mes pensées.

L’écriture a une puissance thérapeutique dont on ne doit pas se priver. C’est un RDV intérieur avec soi que vous pouvez prendre à tout moment.

3. S’appuyer sur la visualisation et des déclics mentaux

Ce conseil vient du sport de haut niveau.

Il m’a encore été confirmé ce mercredi pendant un podcast que j’enregistrais avec Clémence Calvin, athlète française qui se prépare pour se qualifier au marathon des JO de Paris (elle court très très vite le marathon en 2h26).

Elle m’a expliqué que quand elle vivait des moments de doutes en entrainement ou qu’elle avait peur en compétition, elle activait son mode “force mentale” qui consiste à :

  • penser à des souvenirs positifs et visualiser le succès de sa course
  • sourire en se forçant si besoin pour se mettre dans un état positif
  • changer l’aspect de son visage et de sa posture physique pour se mettre dans une énergie de lionne qui combat et arrêter de subir l’effet de la peur

Ce sont ses déclics mentaux à elle mais libre à chacun de créer les déclics pour basculer, mentalement, dans un espace positif.

On a tous droit au doute, à la fatigue, à la peur et au lâcher-prise. Mais l’issue de ce combat dont je vous parle fait forcément la différence dans nos vies. Et je pense sincèrement qu’on se doit à nous-mêmes de le gagner.

2 – Le réflexe nocif des médicaments

Que font la plupart des gens quand ils tombent malades aujourd’hui ?

Ils pensent quasi immédiatement à acheter des médicaments. En ayant consulté un médecin ou même pas parfois.

Accrochez-vous, je vais attaquer les médocs (même si j’ai grandi avec une magnifique mère pharmacienne).

Ce réflexe médicamenteux fait trop de mal à notre corps et notre santé.

Il ne laisse pas d’espace aux mécanismes naturels de défense de notre organisme.

Il ne respecte pas le principe d’homéostasie de notre corps qui est capable de revenir seul, dans la plupart du temps, à son état d’équilibre après une perturbation.

C’est quand j’ai rencontré mon ami corse Dumé sur les bancs de la Sorbonne à 22 ans que j’ai compris que je faisais fausse route avec tous les médicaments que j’ai toujours eus à la maison.

J’avais remarqué qu’il ne tombait jamais malade l’hiver. Il était sportif certes mais il m’avait surtout expliqué qu’il n’avait jamais pris de médicaments étant plus jeune et que ses parents lui avait simplement expliqué que son corps était capable de se défendre et de se renforcer seul.

Et ils avaient raison.

En creusant le sujet, j’ai découvert par exemple que prendre un “Doliprane” ou un “Fervex” lorsqu’on a un virus n’avait aucun sens : la température du corps augmente pour qu’on se défende face aux agressions qu’on subit.

Faire baisser la température avec un médicament chimique entrave le processus naturel de défense du corps.

J’ai de nombreux autres exemples de ce genre mais voici le résumé de ce que je veux vous transmettre :

  • les médicaments doivent être utilisés seulement pour des maladies graves où l’on sait que le corps ne peut pas se défendre seul
  • notre système immunitaire s’affaiblit avec la prise de médicaments excessive
  • notre capacité à récupérer face à un virus augmente quand on laisse le corps se défendre seul, année après année (j’ai été mon propre cobaye avec 0 médicament au cours des 8 dernières années)
  • il y a de nombreux moyens naturels à notre disposition pour renforcer notre immunité et ne même plus penser au médicaments (jeûnes réguliers, douches froides, sauna, exercices de respiration,…)
  • le meilleur moyen de prendre soin de notre santé passe par le carburant que l’on s’offre jour après jour. Notre nutrition change absolument tout.

Par rapport à ce dernier point, je vous recommande vivement le livre “Super Immunity” de Joël Fuhrman.

Résumé en 2 lignes : notre alimentation moderne est catastrophique et créatrice de maladies ; nous avons besoin de manger plus de super aliments qui viennent des plantes et végétaux.

3 – Les secrets simples de longévité et de bonheur

Quand on m’a dit qu’il y avait 5 zones dans le monde avec une concentration particulière de centenaires en bonne santé et super épanouis, j’’ai voulu forcément comprendre et les étudier.

Ce sont les fameuses 5 zones bleues. Et voici le résumé de ce qu’il faut retenir pour notre santé et bonheur :

  • Essayons de bouger notre corps tous les jours en faisant au minimum une petite marche en plein air
  • Buvons suffisamment d’eau chaque jour et du thé vert régulièrement
  • Ralentissons le rythme d’actions au quotidien pour baisser le niveau de stress
  • Mangeons un maximum de produits naturels avec beaucoup de noix, graines, légumes et féculents. Et sans excès de viande.
  • Donnons du sens à nos quotidiens professionnels et engageons-nous pour nos familles et notre communauté

Ce dernier point s’avère essentiel à la fois pour notre longévité et l’épanouissement que l’on ressent au cours de notre vie.

Nous avons besoin de lien humains, de connexion sincère et continue aux autres.

Plus on se sent utile et relié à des communautés avec des relations personnelles et amicales sincères, mieux on se porte.

4 – L’importance du repos et du ralentissement

C’est très beau d’avoir de grandes ambitions, d’être en quête de performance dans ce qu’on fait et de vouloir créer la meilleure carrière possible.

Mais j’ai l’impression que nous perdons de plus en plus notre essence d’être (comme dans “être humain”) et que nous basculons dans une culture du “faire” encore et encore.

Mais nous ne sommes pas des “faire humains”. En tous cas, pas à ma connaissance.

Si vous voyez tant de gens autour de vous fatigués, stressés et avec un manque de sens de plus en plus marquant dans leur vie, c’est en grande partie parce qu’ils font trop.

Nous avons oublié que le repos et le ralentissement font totalement partie de cette magnifique expérience que l’on appelle “la vie”.

Nous avons besoin de contemplation et de temps d’arrêt. Que ce soit au niveau physique ou intellectuel et mental.

La technologie ne nous aide pas d’ailleurs à nous reposer.

On peut être reconnaissant pour beaucoup d’évolutions apportées par la technologie.

Mais elle a créé un contexte d’ultra-connexion très nocive pour notre cerveau qui nous prive de moments de contemplation et d’introspection.

Je ne vais laisser ici aucun suspens : c’est malsain et même dangereux d’avoir toujours les yeux et le cerveau figés sur un ordinateur ou un téléphone.

Notre être a besoin de temps de vide, de moments d’ennui pour respirer et se régénérer.

Notre subconscient a une intelligence infinie qu’on limite et qu’on menace en étant toujours “connecté” à quelque chose.

D’ailleurs, les neuroscientifiques ont mesuré et prouvé que la bande neuronale du subconscient était bien plus grande et vaste que celle de notre conscience.

Ce qui rend notre subconscient beaucoup plus efficace pour traiter les problèmes et questionnements les plus complexes de notre vie.

Le repos cérébral et les moments de vide permettent au subconscient de faire son job.

Mon second livre explorera en profondeur cette thématique du subconscient et du repos cérébral.

5 – Le pouvoir intérieur

Je ne me voyais pas conclure autrement cet article.

Si je pouvais vous rencontrer et vous fixer dans les yeux, je vous rappellerai ce que vous savez déjà au plus profond de vous-mêmes : vous avez un pouvoir intérieur infini que rien ni personne ne pourront vous retirer. 

Ce pouvoir a été déposé en vous dès le départ, avant même votre premier cri sur Terre.

Vous pourriez me dire en relisant le titre de cet article que ce dernier point 5 n’a rien à voir avec la santé physique et mentale.

Je vous répondrai simplement que c’est tout l’inverse.

Quand on agit chaque jour pour nous connecter à ce pouvoir intérieur, on ressent une sérénité, un amour infini, une sorte d’évidence qui nous aident à faire face à toutes les épreuves.

C’est une connexion à Dieu. A l’Univers. A l’Energie divine qui nous relie toutes et tous et qui vous protège au moment même où vous lisez ces quelques lignes.

Une connexion qui vous pousse à agir du mieux possible. Pour votre propre vie et celle de tous ceux que vous pouvez servir ici bas.

Alors je voulais conclure avec ça : s’il vous plaît, je vous en supplie, n’oubliez pas à quel point vous êtes grands et dignes de cette vie.

Quand vous perdez espoir, revenez à cette vérité.

Honorez votre corps du mieux que vous pouvez. Et nourrissez votre esprit avec des pensées saines, positives et une foi sans limite.

Je finirai cette édition comme je l’ai commencé : “La force qui est en chacun de nous est notre plus grand médecin.”

Car oui, il était question de pouvoir intérieur dès le départ. Même depuis le temps d’Hippocrate et sa sagesse reconnue.

Lire d’autres articles

Monopole personnel

Créer son monopole personnel S'épanouir et ne plus avoir aucune concurrence... Vous avez la possibilité de créer un monopole sur votre marché. Et devenir simplement intouchable avec votre offre. Hors compétition.  L’enjeu de cet article est de vous expliquer...

Sculpter ta vie à ta manière

Le bonheur profond que tu mérites La majorité des gens avancent en auto-pilote. Ils suivent un modèle qu'ils n'ont pas forcément choisi et n'ont pas conscience de certaines habitudes qui limitent leur potentiel et épanouissement.  Certains mènent une vie que...

Devenir riche en 6 mois

La méthode complète pour devenir riche en 6 mois Je vais vous livrer dans les prochaines lignes les tactiques et apprentissages basées sur 4 ans d’entrepreneuriat, 7 ans de marketing et de création de contenu et 7 ans de vente.  En suivant la méthode partagée à...

La sagesse et regrets des anciens

22 leçons de vie à intégrer avec que ça ne soit trop tard J’ai toujours adoré discuter avec des gens plus âgés que moi. J’ai été éduqué avec le respect des aînés et j’ai compris très tôt que je pouvais beaucoup apprendre de celles et ceux qui avaient vécu bien plus...

Crée ton média et fais ta part du jeu

Le guide promis sur la création de contenus Vous êtes des créateurs de contenu mais vous n’en avez pas tous conscience.  Certains créent du contenu consciemment via les réseaux sociaux, les newsletters, les podcasts et Internet dans sa globalité.  D’autres créent du...

Les 5 zones bleues

S'inspirer des 5 zones bleues Ce que les centenaires dans le monde peuvent nous apprendre sur notre santé Dans mon article 5 découvertes pour booster votre santé je vous parlais des 5 régions dans le monde où l’on vit le plus longtemps et en bonne santé : les fameuses...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *