Crée ton propre job

Juin 7, 2024 | Entreprendre | 0 commentaires

Sens, plaisir et liberté financière

La “Creator Economy” va représenter un marché de 480 milliards de dollars d’ici 2027. 

La “Creator Economy”, ce sont toutes ces personnes qui génèrent des revenus en travaillant à leur compte et en créant leur propre job à leur manière. 

Ce sont des entrepreneurs (en grande partie des solopreneurs indépendants qui n’ont pas de salariés) qui utilisent le digital et Internet pour vendre leurs services et produits sur le marché.

Aujourd’hui, nous avons tous la possibilité de créer notre propre activité rentable pour : 

  • faire ce qui nous plaît le plus tous les jours 
  • gagner suffisamment d’argent pour prendre soin de soi et de nos proches et vivre les expériences de vie qui nous tiennent à coeur
  • créer l’impact que l’on veut sur Terre et faire notre part du jeu 

Cette édition explique non seulement pourquoi créer son propre job est possible mais surtout comment y arriver étape par étape. 

Je ne garde aucun secret. Je vous donne tout. Simplement parce que je suis en mission et que je fais justement ma part du jeu.


Il y a 2 nouvelles places disponibles en juin pour mon accompagnement business personnalisé de 3 mois. Si vous souhaitez vendre cet été et préparer au mieux votre business pour la rentrée de Septembre, c’est par ici que ça se passe.

Temps de lecture : 8 min


Comprendre et reconnaître la supercherie

Il y a deux personnes dans mon entourage proche qui se sentent mal en ce moment. Elles sont brillantes, avec un fond incroyable, beaucoup de talent mais elles ne sont pas heureuses au quotidien.

Je les aime fort et c’est dur de les voir souffrir. 

Elles sont en perte de repères sur comment mener leur vie. Elles ne trouvent aucun épanouissement ni sens dans leur travail depuis quelques mois déjà.

Et elles ont envie de plus de créativité dans ce qu’elles font. Elles savent pertinemment qu’elles sont nées pour plus de grandeur que de rester dans un bureau pour suivre des règles qui, souvent, ne leur plaisent pas.

Cette édition leur est dédiée. A elles deux et à toutes les personnes qui voudraient créer leurs propres règles du jeu.

Entreprendre parce que le modèle classique est pourri 

On nous a dit de travailler 5 jours par semaine. On a dit OK.

On nous a dit qu’on allait avoir un bon salaire sécurisant à la fin du mois. On a dit OK. 

On nous a dit de suivre les désirs et décisions de la Direction. On a dit OK.

Puis, certains ont senti que leur âme pourrissait à petits feux dans ce modèle. Ils ont dit PAS OK.

Et ils ont eu raison. 

Regardons la vérité en face : 5 jours par semaine de boulot pendant 30-35 ans, ça fait beaucoup de temps de vie. 

Il n’est pas sain ni logique de souffrir pendant aussi longtemps.

Le monde capitaliste impose une pression financière. C’est un fait. On a besoin d’argent pour acheter, consommer et répondre à nos besoins primaires.

On fait alors le choix apparemment sécurisé du salariat. Mais est-il vraiment si sécurisé que ça ?

Mon avis est clair et tranché sur cette dernière question : si vous avez un salaire garanti et confortable mais que vous êtes tristes et en souffrance la majorité de la semaine, il n’y a rien de sécurisant dans votre choix. 

Vous mettez votre bien-être et santé en danger. 

L’exemple donné à vos enfants est triste.

Votre futur “Moi” tremble de peur et de regrets.  

Cette partie n’est certainement pas agréable à lire pour certains. Mais jamais je ne me pardonnerai de mentir dans mes articles. 

Notre société est tellement malade et obsédée par la “sécurité du salariat” que la quasi totalité des entrepreneurs que j’accompagne sont dérangés et embêtés par leurs proches ou leurs amis. 

“Pourquoi tu mets ton avenir en danger comme ça ?”

“Tu sacrifies tellement de travail et d’efforts passés.”

“Mais tu gagnais très bien ta vie avec ton job.” 

“Et si ça ne marche pas et que tu échoues ?”

Ces phrases sont révélatrices de la pensée globale encore prédominante dans notre société. 

Mais les gens qui font ce genre de commentaires ne savent pas et n’ont pas encore vu à quel point le monde du travail a changé. 

Ils ne voient pas que la révolution de l’économie des créateurs et de la connaissance est déjà en marche.

Ils n’ont pas compris qu’on peut déjà créer notre propre job en respectant notre propre style, notre temps et notre mode de vie idéal.

Leur cerveau est programmé et conditionné par des croyances qui appartiennent au monde d’avant. 

Celui du travail à la chaîne. De l’obéissance à l’autorité. Et de la peur du manque.

Alors voilà, je le clame haut et fort pour tous ceux qui hésitent à se lancer à leur compte et ceux qui l’ont déjà fait mais qui ne voient pas encore les résultats qu’ils souhaitent : 

Vous avez raison. Vous êtes faits pour de grandes choses. Vous pouvez apporter une vraie valeur à notre humanité. Vous n’avez pas à faire les moutons et suivre l’ancien modèle s’il ne nourrit en rien votre cœur. Vous pouvez créer le job et lifestyle de vos rêves. 

Vamos !!! 

Créer son propre job : Internet a changé toutes les règles 

Pour créer votre propre job, vous avez besoin d’argent qui rémunère ce job.

Pour avoir de l’argent, vous avez besoin d’une audience qui vous fait confiance. 

Cette audience peut être formée seulement par 1000 personnes. C’est largement suffisant au départ quand l’audience est vraiment qualifiée et vous fait confiance. 

Il y a encore 20 ans, créer une audience pour avoir de la demande (et de l’argent) était très compliqué. On avait besoin d’avoir un large réseau de connaissances et de contacts. Ou espérer passer à la radio et la télé pour mettre en avant notre propre job et nos compétences.

En février 2004 (près de 15 ans après la création d’Internet), les règles du jeu ont commencé à changer avec la création de Facebook suivie un an plus tard par la création de Youtube.

La création d’audience est devenue soudainement plus simple avec l’avènement des réseaux sociaux. 

Alors oui, ces réseaux sociaux comportent des risques. Ils prennent beaucoup de notre temps et de notre attention. Mais seulement si on se positionne en tant que consommateurs drogués aux écrans. 

Si on agit en tant que créateurs de valeur, les réseaux sociaux sont un outil de service et de connexion aux autres. Ils nous permettent de transmettre nos apprentissages, notre expérience et d’aider les autres avec tout ce qu’on maîtrise. 

C’est en faisant ça qu’on attire à soi une audience qualifiée à qui l’on peut adresser notre propre job. 

A cet instant précis, je crée du contenu en donnant un maximum de valeur à une audience qui me fait confiance et à qui je présente mon job créé de 0 par moi-même : je transforme le business de n’importe quel solopreneur en pur succès grâce à un mélange de mindset, stratégie marketing et techniques de vente.

En plus d’acquérir une audience pour votre propre job, Internet a également rendu très simple la création du cadre et la gestion technique de votre propre job. 

Vous pouvez en quelques heures et clics : 

  • Créer un statut d’auto-entrepreneur ou entrer en contact avec un comptable pour vous aider à créer votre entreprise
  • Créer une page internet pour expliquer et présenter ce vous faites
  • Gérer opérationnellement votre activité avec un tas d’outils et d’applications disponibles

Quand on me dit aujourd’hui que l’entrepreneuriat est trop risqué, j’invite les gens à réétudier un peu l’histoire.

Et de contacter les entrepreneurs des années 90. Leur défi était d’une toute autre ampleur.

La vérité que les peureux ne veulent pas voir est que l’entrepreneuriat n’a jamais été aussi accessible qu’aujourd’hui. 

C’est juste beaucoup plus simple de dire que c’est trop risqué que d’oser passer à l’action. 

Créer son propre job : Respectez et honorez votre potentiel humain

Voici la vérité que vous connaissez déjà et que je ne fais que rappeler ici : il y a en vous une magie, une grandeur, une sagesse bien plus grande et puissante que tout ce que vous pouvez imaginer. 

Créer votre propre job, à votre manière, avec vos propres règles, vous permet d’honorer et de rendre hommage à l’immense potentiel qui est en vous.

Votre manque d’épanouissement professionnel vient d’un désalignement avec ce à quoi vous aspirez et que vous vous sentez capable de faire.

Votre part spirituelle vous rappelle à l’ordre. Elle vous indique que vous avez besoin de changement, de mouvement et d’action orientée vers ce qui vous fait réellement vibrer.

Et voici 3 points clés en lien avec cette part spirituelle que j’aimerais rappeler ici : 

  • Votre enfant intérieur ne disparaîtra jamais. Il adore jouer parce qu’il est né pour ça et que notre première expérience humaine est une expérience de jeu en continu. Le travail est vu par beaucoup comme une punition nécessaire et acceptable pour gagner de l’argent et survivre. Or l’humain déteste les punitions. Il en souffre forcément. Par contre, on aime tous ressentir du plaisir et il est normal de vouloir tendre vers plus de plaisir.
  • Vous avez en vous un artiste incroyablement créatif qui en a marre ! Il a besoin de se révéler au monde et de faire le show. Quels que soient le type et l’ampleur de ce show. Vous pouvez peut-être censurer cet artiste pendant des années mais pas toute une vie. Il imposera tôt ou tard sa révélation au public.
  • Nous sommes nés pour nous connecter aux autres et les servir du mieux possible. C’est évident quand on pense à nos rôles de parents pour nos enfants. Mais ça devrait être aussi évident quand on agit avec fraternité et impact pour les autres. Il y a très peu de sensations plus délicieuses que celles d’avoir aider un être humain dans le cheminement de sa vie.

Créer son propre job : L’entrepreneuriat réaliste et rentable

Est-ce que je pense qu’on peut tous être entrepreneurs ? Oui et encore oui. 

Nous en sommes tous capables car nous avons tous un potentiel créatif illimité et une soif de liberté.

Mais nous ne sommes pas tous faits pour l’entrepreneuriat.

Car l’entrepreneuriat demande un courage fou et une sortie totale de la zone de confort.

Car l’entrepreneuriat demande de la patience et de la discipline.
Car l’entrepreneuriat exige des compétences en vente et en marketing (c’est l’oxygène de tout business rentable). 

L’entrepreneuriat est un choix et un style de vie. 

Le meilleur moyen de créer votre propre job avec vos règles et vos conditions est d’entreprendre et de vous mettre à votre compte. 

Je suis pro-entrepreneuriat par amour pour l’humain et pour son potentiel. 

Et je vais donner ici toutes les étapes à suivre pour créer votre propre job. Et en faire un grand succès. 

C’est tout le mal que je vous souhaite.

(Tout ce qui va suivre ici est faisable seul… vous avez juste besoin de temps et d’apprentissage de nouvelles compétences. Si vous êtes du genre à vouloir accélérer et éviter les grandes erreurs, profitez de moi juste ici)


La newsletter Pouvoir intérieur :

Rejoignez la newsletter qui vous donne les clés pour développer votre business, gagner en bien-être et cheminer spirituellement.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Rejoindre la creator economy : devenir un entrepreneur

Pour créer votre propre job et faire les bons choix, vous avez besoin de mieux vous connaître. 

Je ne vais pas m’attarder sur la connaissance de soi dans cette édition car elle serait bien trop longue si je le fais. 

Si vous avez besoin d’explorer vos conditionnements passés, vos croyances limitantes et vos habitudes, cette édition vous donne les clés. 

Pour tout ce qui est sens, identité et modèle de vie, vous avez cette édition. 

Parmi les meilleurs outils pour se poser les bonnes questions et créer son job idéal, on retrouve l’IKIGAI. 

Même si j’ai choisi l’entrepreneuriat et la création de mon propre job il y a près de 5 ans, je m’offre tous les ans un moment d’introspection avec l’exploration renouvelée de mon ikigai. 

L’ikigai est à l’intersection de 4 axes ou éléments différents :

  • La passion : ce qu’on aime faire, ce qui nous motive et nous transcende le plus. L’idée sous-jacente est que l’humain est à son plein potentiel quand il réalise des choses qui le passionnent et le font vibrer intérieurement. 
  • La vocation (ou ce pourquoi on pense être destiné) : il y a un aspect spirituel dans cet élément qui nous invite à questionner ce qui fait le plus sens pour soi et ce qui nous fait le plus vibrer
  • La mission : il faut lire mission dans un cadre de communauté et d’utilité pour les autres. Ce n’est pas seulement une mission professionnelle que l’on peut se donner mais plus généralement l’intention de participer à quelque chose de plus grand. 
  • La profession : elle est directement liée à nos compétences. Nous pouvons tous utiliser nos capacités pour exercer les activités qui font le plus de sens pour soi. En contrepartie, on peut obtenir une reconnaissance financière, sociale ou encore relationnelle.

La proposition d’action est très simple ici : lister tout ce qui vous vient à l’esprit vous concernant quand vous pensez à ces 4 éléments. Regardez les intersections d’intérêts et ce qui revient le plus sur votre feuille.

Admettons maintenant que vous avez trouvé et créé votre propre job. 

Comment être payé au mieux pour votre job idéal et ne plus vous soucier de l’argent ? 

Vous avez besoin de vendre et plus précisément de VOUS vendre. 

La vente doit être l’obsession première de tout entrepreneur qui se respecte et qui veut vivre de son propre job le plus longtemps et tranquillement possible. 

Et voici votre plan d’action avec les erreurs à éviter : 

Créer votre propre job : Définissez une offre suffisamment complète et à un prix premium

Trop d’entrepreneurs échouent à créer leur propre job et à être rentable à cause d’une mauvaise décision dès le départ de l’aventure : leurs prix sont très bas. 

Si vous vendez un produit ou un service pour 100€ quand vous démarrez, vous avez besoin de 50 clients pour faire 5000€ de chiffre d’affaires par mois (premier palier intéressant quand on se lance). 

Or convertir 50 clients quand vous lancez votre activité et que vous n’avez pas de grande notoriété est un défi perdu d’avance. C’est bien trop dur.

Je conseille toujours à mes clients de fixer le prix de leur service ou leur produit à un minimum de 1000€ au départ. Le défi financier est bien plus accessible et réaliste avec 5 clients par mois. 

Quant à votre offre, le but est de montrer à quel point ce que vous proposez a de la valeur et peut amener une transformation concrète dans la vie et quotidien de votre client. 

Pensez à : 

  • Promettre un résultat concret, désirable et mesurable à vos clients pour qu’ils se projettent avec vous
  • Lister toutes les difficultés que rencontrent vos clients et apporter des solutions à ces problèmes dans votre offre
  • Fournir les outils et ressources dont auraient besoin vos clients pour atteindre leur objectif
  • Assurer un support et une qualité de service qui excèdent les attentes de vos clients pour qu’ils deviennent vos meilleurs ambassadeurs

Créer votre propre job : Contactez au plus vite un maximum de personnes que vous connaissez

Beaucoup d’entrepreneurs se compliquent la tâche au départ alors que souvent leurs premiers clients sont dans leur entourage proche. 

Ce sont soit des personnes qu’ils connaissent directement et qui sont intéressées par ce qu’ils proposent. Soit des personnes qui peuvent leur être présentées par leur contact direct. 

Faites simple quand vous créez votre propre job. Pensez à votre réseau proche pour vous lancer. 

Créer votre propre job : Créer une boucle positive

Votre prestation de services ou le produit que vous vendez doivent être tellement efficaces et apporter des résultats concrets à vos clients que ça doit les amener à vous recommander et parler de vous. 

Si ce n’est pas le cas, révisez en urgence votre offre. 

Vos premiers clients, s’ils sont vraiment satisfaits, vont vous ramener les seconds et ainsi de suite. C’est le pouvoir de la recommandation d’un travail bien fait. 

Et tout devient plus simple pour votre business.

Rejoindre la creator economy : Créer du contenu et faire votre part du jeu

La création de contenu est un acte spirituel qui facilite encore plus le développement de votre propre job et votre succès sur le long terme. 

Créer du contenu, c’est affirmer votre voix et vos valeurs publiquement.

Créer du contenu, c’est servir les autres avec votre expérience, vos connaissances, vos erreurs et vos apprentissages.

Créer du contenu, c’est faire votre part du jeu en aidant un maximum de personnes sur votre chemin. 

C’est aussi le meilleur moyen de créer l’audience dont je vous parlais plus haut. L’audience qui se transformera en demande pour le job que vous vous êtes créés. 

Voici mes 5 recommandations principales : 

  1. Laissez votre voix critique de côté et lancez-vous au plus vite. Faites des erreurs. Testez différents formats, différents messages. Soyez fidèles à vous-mêmes et gardez toujours l’intention de servir les autres avec vos créations.
  1. Choisissez une plateforme pour du format court (le réseau social où vous vous sentez le plus à l’aise et où votre audience cible est présente) et un type de contenu à format long (newsletter ou podcast ou vidéo Youtube de plus de 5 minutes). L’une sert à vous faire connaître. L’autre vous permet de créer plus de lien avec votre audience et de prouver votre légitimité.
  2. Etudier les meilleures pratiques d’écriture et de persuasion. Vous voulez que vos messages servent et touchent un maximum de personnes. Et cela passe par de l’authenticité, des émotions et de la vulnérabilité. 
  3. Rentrez en contact et faites connaissance avec d’autres créateurs sur les plateformes pour élargir votre réseau de connaissances et vous soutenir mutuellement sur vos contenus
  4. Maintenez le rythme de publication sur au moins 6 mois avant de tirer vos premières conclusions

Si vous voulez mieux maîtriser l’art de l’écriture pour créer vos contenus, vous avez un guide complet juste ici.

Rejoindre la creator economy : Croître sainement (avec bien-être)

Quand vous vous engagez dans la création de votre job, le plus difficile est le point de départ. Les six premiers mois. 

Si vous faites les bons choix dans ces premiers mois et que vous bossez suffisamment, vous aurez normalement vos premiers clients et premiers revenus sans problème. 

Au bout d’un an d’entrepreneuriat, vous allez réfléchir à comment faire plus de croissance et développer vos activités. 

Il y a 2 éléments clés à prendre en compte à ce stade : 

  • Quel rythme de vie vous souhaitez avoir et quel lifestyle vous voulez adopter ?
  • Comment mettre en place des processus dans votre business pour mieux le développer ?

La première question va vous amener à vous interroger sur le nombres d’heures que vous voulez consacrer à votre business ainsi que l’équilibre entre le côté pro et le reste de vos activités. 

La seconde question implique de mettre de l’ordre dans ce job que vous vous êtes créé en utilisant notamment des outils d’automatisation, en délégant certaines actions à des prestataires de confiance ou même potentiellement constituer une petite équipe si vous sentez l’envie d’aller dans cette direction. 

Le point essentiel à ne jamais perdre de vie est votre bien-être. Il ne sert à rien de croître si ce n’est pas fait de manière saine. 

Rappelez-vous notre point de départ : on crée notre propre job parce qu’on n’aimait pas notre situation initiale salariale. 

Il serait quand même fou de créer notre propre job et de ne pas être épanoui au quotidien alors qu’on a tous les éléments en main.

Ne tombez pas dans le piège de la passion excessive et du “beaucoup trop” dans votre propre business et job créé. 


Cette édition était longue je sais. J’ai promis de tout donner et c’est ce que j’ai fait.

Je vous souhaite de plus profond de mon cœur de réussir à créer votre job à votre manière et de vivre votre vie selon vos propres règles, avec un max d’épanouissement.

Juste parce que vous le méritez.

Cheers 💛

Ali 

Lire d’autres articles

6 conseils clés pour un business rentable et serein

Chers entrepreneurs,

Recevez cette lettre de fidélité et passion, comme un témoignage inspirant et motivant. Ne renoncez jamais à vos rêves d’entrepreneuriat. Je vous livre six conseils essentiels pour réussir : vendre sans honte, être réaliste, prendre la parole, simplifier vos funnels, accepter la patience et équilibrer votre vie. Vive l’entrepreneuriat !

Ali

Développer son Activité d’Indépendant Plus Facilement avec un Coach/Mentor Business

Se lancer en tant qu'indépendant est une aventure excitante. Cependant, développer son activité peut parfois être complexe et semé d'embûches. C'est là qu'un coach business ou un mentor business peut faire toute la différence. Dans cet article, nous allons explorer...

Maîtriser l’art de l’écriture

10 piliers pour apprendre le copywriting L’écriture est à la base de toute création de contenus.  Elle permet de transmettre un message, une idée, des émotions et de raconter des histoires.  Cette édition est courte et légèrement technique. Elle a pour...

Le bonheur se résume à un mot très simple

Vous n’êtes pas des moutons de la société.. Les gens sentent qu’il y a quelque chose qui cloche dans leur vie.  Qu’ils ne sont pas à leur juste place et qu’ils passent à côté de leur vraie mission. Une sorte d’appel de l’intérieur, une voix qui leur chuchote...

N’avoir aucun regret au jour dernier

Avancer sans direction est une garantie d’être déçu tôt ou tard dans sa vie.  Pourtant, une grande majorité de gens progressent sans objectif clair et surtout sans consciemment choisir de quelle manière ils veulent mener leur vie.  Quand j’ai rencontré Manu...

Les Pépites du Pouvoir Intérieur

Secret du bonheur, challenge du mois et inconscient Bienvenue à tous dans cette nouvelle édition et ce nouveau format que je viens de créer rien que pour vous : les Pépites du Pouvoir Intérieur (PPI).  Bien mieux que les ennuyants PPT (PowerPoint) que vous...

Rejoignez la newsletter de pouvoir intérieur

Chaque semaine, des informations et des conseils sur l’entrepreneuriat, le marketing, la santé, le potentiel humain et le chemin spirituel

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *